Vietnam, 2ème partie : entre ville et campagne

Je n’ai pas été très active sur mon blog ces derniers temps. J’aurais voulu parler de ma 2ème partie au Vietnam plus tôt, mais les connexions internet au Laos se sont faites rares.

Depuis la dernière fois, mon périple m’a emmené à Hué, ancienne capitale, et Hoï An.

J’ai essuyé 3 jours de pluie pour rejoindre Hué, ce qui a, je dois le concéder, rendu le voyage plutôt désagréable. Hué est une ville qui vit principalement grâce aux touristes qui viennent visiter la citadelle et les autres monuments classés au patrimoine mondial de l’UNESCO. La citadelle a été en partie détruite par les guerres successives et il ne reste plus grand chose. Et ce qu’il reste n’est pas très bien entretenu. Bref, je n’ai pas été éblouie. J’ai préféré le marché de Dong Ba, énorme marché où on trouve tout ou presque (des fruits et légumes, aux vêtements, en passant par la cosmétique ou les bijoux) et où il règne un joyeux bazar.

J’ai continué ma visite des sites UNESCO avec Hoi An. C’est sans conteste la ville vietnamienne que j’ai visitée, la plus belle et celle qui a le plus de charme. La vieille ville est très bien conservée. Dommage qu’il y ait autant de touristes, et donc d’attrapes-touristes, et ce d’autant plus quand on visite la ville la veille du Nouvel An. C’est comme vouloir aller voir les vitrines des grands magasins parisiens un 24 décembre, c’est un peu suicidaire !

Bref, je ne suis pas mécontente de quitter Hoi An, et partir à travers la campagne rejoindre la frontière Laotienne.

Je comprends que mon plaisir n’est pas dans la visite des villes, mais dans la traversée des campagnes. Là, je ne peux plus être la sauvage que je suis habituellement, je suis obligé, pour me nourrir, pour me loger d’aller vers les gens. Fini la facilité du tourisme citadin où l’on se fait aisément comprendre en anglais. Dans la campagne, tout devient plus difficile et donc plus enrichissant. Chaque jour est une aventure qui réserve son lot de surprises.

Ce jour de Nouvel An, en traversant un village, on m’invite à boire un coup et manger des sucreries. J’accepte et de fil en aiguille, je me fais inviter pour dîner (à 17h45!!) et pour dormir. Le lendemain matin, ils ne veulent pas me laisser partir avant d’avoir pris le repas de 10h (mais j’ai déjà pris le petit-déjeuner il y a 2h!!). Bref ils me traitent comme une reine et ne me laisse pas partir sans Têt cake (gâteau au riz gluant dans feuille de bananier) et une canette de RedBull. C’est une chance énorme que j’ai eu d’être invitée dans une famille à cette période de l’année.

Me voilà donc maintenant au sud du Laos, mais je vous raconterai ça dans un prochain billet !

Les photos du Vietnam arrivent très bientôt.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s