A la découverte des villages laotiens

J’avais quitté le Laos aux 4000 îles, je le retrouve à Vientiane 1 mois et demi plus tard.

Le nord du Laos, c’est la destination que mon amie Sandrine et moi avons choisi pour nous retrouver pendant 10 jours. Bye bye vélo, camping et réchaud, place au confort (toute proportion gardée) des hôtels et des restaurants !

Avec de rapides visites de Vientiane et de Luang Prabang, nous sommes parties un peu plus au nord afin de visiter 2 villages, Nong Khiaw et Muang Ngoi, bien habitués aux touristes ! Malgré les nombreuses guesthouses, agences de trekking ou restaurants à accents occidentaux, nous pouvons quand même découvrir la vie des villages laotiens. Nous avons poursuivi cette découverte en visitant d’autres villages plus isolés, sans accès à la rivière Nam Ou. Et là, c’est le choc : l’amère sensation de visiter un écomusée retraçant la vie d’un village du 19ème siècle, scooter et radio en plus. Les gens ne semblent pas heureux, traînant leur peine comme un fardeau. Notre guide nous a donné une explication : le Laos est un pays, mais pas vraiment une nation. Beaucoup de tribus et d’ethnies co-existent avec leurs propres coutumes, langues. Pour unifier un peu plus le pays, le gouvernement a regroupé des villages d’ethnies différentes pour n’en faire qu’un. Les populations ont donc été déplacées et les villages sont en train d’être reconstruits à partir de rien. Ce qui explique un certain mal-être.

Comment ne pas parler de cette petite dame du village de Huay Bo, à 1h30 de marche de Muang Ngoi, qui nous a demandées, presque suppliées, si on dormait dans son homestay le soir…mais nous ne pouvions pas, nous n’étions pas organisées pour. Elle avait l’air tellement malheureuse. Elle nous a demandé de recopier sur un papier le nom, l’adresse et les caractéristiques de son hôtel/restaurant, et de le donner à nos amis. Donc c’est ce que je fais :

Village Huay Bo

Homestay Samsanouk

Chambre double à 10.000kips la nuit (soit 1.25€!)

Si vous voulez passer une nuit insolite et authentique, je pense que c’est là qu’il faut aller.

Les laotiens n’ont pas toujours été aussi attachants que cette dame. Ils ont souvent été indifférents, notamment à Nong Khiaw. A Muang Ngoi et dans les autres villages où j’ai pu passer ensuite à vélo, les gens sont plus sympathiques, sans être toujours très accueillants.

En revanche, les paysages du nord du Laos sont les plus beaux que j’ai vu depuis le début de mon voyage. Montagnes à la végétation luxuriante, rivière qui s’écoule tranquillement. Pas de doute, le Laos invite à la paresse et l’acronyme P.D.R, officiellement People’s Democratic Republic, transformé en « Please Don’t Rush » n’est pas usurpé.

Quelques photos ici pour faire face à la censure de Flickr en Chine :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s