Equipements – retour d’expérience

Vélo, mon fidèle Bucéphale :

2018-01-21 18_51_16-P2220740.JPG ‎- Photos

  • Le classique TX-400 VSF Fahrradmanufaktur à Fidèle à sa réputation, je n’ai pas été déçue. Solide sur les pistes rocailleuses d’Asie centrale, roulant sur les routes asphaltées d’Europe, je n’ai eu que peu de problèmes :
      • Shifter du dérailleur cassé en Turquie, après 10 mois et 15000 kilomètres
      • La béquille a cédé sous les 50 kg cumulés (vélo + bagages)
  • Selle Brooks B17S Imperial : un peu déçue. Il m’a fallu plus de 1000 kilomètres pour la roder et trouver le bon réglage. Si je dois acheter une autre selle, je ferai peut-être le choix du synthétique (SMP Trekking)
  • 1 compteur SIGMA BC8.12 : pas tellement satisfaite. Peu étanche, il a pris l’eau 2-3 fois et s’est réinitialisé. A la fin, le bouton pour accéder aux différentes données (vitesse max, vitesse moyenne, temps parcouru…) ne fonctionnait plus. J’avais juste accès à la donnée la plus importante : la distance parcourue

Sacoches :

  • 2 sacoches avant Ortlieb Sport Roller Plus : Déçue par les Ortlieb : le tissu est fin et se déchire un peu trop facilement à mon goût. De plus, les réducteurs des crochets partent facilement. On me dira que ça arrive à tous les cyclistes, certes, mais ce n’est pas une raison pour l’accepter. Pensez également à revisser les vis régulièrement. Enfin, les sacoches en tissu sont plus classe que celle en plastique, mais elles sont très salissantes et difficile à laver
  • 2 sacoches arrière Vaude Aqua Deluxe :  Pas de problème. Le tissu est plus épais que les Ortlieb, les crochets ont bien tenu. Même remarque que pour les Ortlieb quant à la propreté des sacoches
  • 1 sacoche guidon Ortlieb Ultimate 6 Plus M : Bonne sacoche. J’ai juste eu un petit problème de vis (encore) sur le support de fixation

Bivouac :

  • Tente : MSR Hubba Hubba NX verte assez légère mais un peu déçue par la qualité :
    • La toile de tente s’est déchirée après 2 mois, je l’ai réparée avec du gaffer, ce qui a été très efficace
    • Des petits trous sont apparus sur le sol. J’ai dû acheter un tapis de sol supplémentaire
    • Petits problèmes d’étanchéité par le sol parfois
  • Sac de couchage : Valandré SWING 900 : Très bon sac, chaud et relativement léger

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Matelas : Sea to Summit Ultralight Insulated Regular : Très bon matelas gonflable, très confortable, bien plus que certains lits asiatiques. Le service client de Sea To Summit est très efficace. Je l’ai contacté suite à une petite fuite d’air, il m’en a fourni un nouveau.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

  • Réchaud : Polaris Optifuel : Réchaud petit et léger. J’ai mis quelques jours à maîtriser son fonctionnement (mise en pression, pré-chauffage….). J’ai toujours utilisé de l’essence Sans Plomb, que l’on trouve partout. Mais attention, c’est à manipuler avec précaution. Par deux fois, pour une raison inexpliquée, la bouteille a fui en cours d’utilisation et s’est enflammée !
  • 1 filtre à eau Sawyer Mini + 3 sacs et un adaptateur robinet : le filtre à eau est indispensable, surtout en Asie Centrale. Néanmoins, l’adaptateur porte parfois mal son no et ne s’adapte pas toujours très bien aux robinets locaux. Les sacs, quant à eux, ne sont pas très résistants (1 mois d’espérance de vie pour 1 sac). De plus filtrer de l’eau demande une énergie importante. Bien souvent, j’ai fait le pari de boire l’eau sans filtre. Si les locaux la boive, je peux la boire !

pamir (25)

Vêtements :

Je n’avais pas fait de gros achats concernant mes vêtements. Mes T-shirts Quechua étaient suffisant pour l’utilisation que j’en ai fais

En Grèce avant d’affronter l’automne dans les Balkans, je me suis offert une veste Gore-Tex, efficace contre la pluie, mais pas contre les pluies torrentielles.

Mes chaussures Salomon Wings Flyte 2 GTX n’ont pas toujours été très efficace. Tellement peu efficace que Salomon m’en a envoyé des nouvelles !

Parfois, le meilleur équipement pour se protéger de la pluie, c’est simplement avoir un toit !

Mes indispensables :

Voici une liste d’objets qui offrent un confort supplémentaire et dont je n’aurais pas pu me passer :

  • Téléphone portable : Utilisé principalement pour sa fonction GPS. L’application maps.me fonctionne hors ligne et permet de naviguer partout dans le monde des grosses routes aux chemins agricoles
  • PowerBank solaire : Indispensable pour recharger le téléphone portable
  • Rétroviseur Busch & Müller Cycle Star : Il m’a sauvé la vie plus d’une fois mais a malheureusement rendu les armes lors d’une chute en Ombrie, Italie
  • Sac à viande en soie : Parfait pour ne pas salir le sac de couchage, pour dormir par temps chaud sans sac de couchage ou encore pour gagner 1 ou 2 précieux degrés en hiver.
  • Cuvette Sea to Summit : Très utile pour transporter de l’eau de la rivière au campement ou pour se laver
  • Kit de couture : Très utile pour recoudre un bouton ou les gants

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s